Certaines personnes ayant contracté la COVID-19 ressentent des effets de la maladies plusieurs semaines après l’infection initiale. Ces symptômes peuvent avoir un impact important sur la capacité de la personne à réaliser ses activités habituelles de la vie quotidienne et à revenir à sa pratique antérieure d’activité physique. La fatigue, l’essoufflement et les douleurs musculaires ne sont quelques-uns des symptômes les plus fréquemment rapportés (1).  

Pourquoi la kinésiologie après avoir contracté la COVID-19? 

Pour les individus ayant contracté la COVID-19, la reprise trop rapide de leurs activités antérieures une fois la phase infectieuse terminée augmente le risque d’aggraver les symptômes causés par la maladie (2). Le retour au niveau d’activité initial doit donc se faire de façon très progressive afin d’être sécuritaire.  

Ainsi, le kinésiologue vous accompagne afin que vous soyez en mesure d’évaluer le niveau d’intensité d’effort de ses différentes d’activités afin d’assurer que la réintégration de celles-ci se fasse de façon progressive et ce, à un rythme adéquat, en fonction des symptômes rapportés. La COVID-19 affectant plusieurs systèmes (pulmonaires, cardiaques, musculaires, etc.), il est important de valider que la réponse physiologique du corps à l’effort est appropriée (2) lors de l’évaluation en kinésiologie avec un test à l’effort. 

Pour les personnes ayant été hospitalisées, l’alitement peut avoir des conséquences délétères importantes. En effet, on note une diminution marquée de la masse musculaire et de la capacité aérobie (3). La reprise des activités doit donc également se faire en tenant compte des impacts de la maladie sur ces paramètres.  

Dans le cas où la personne n’éprouve plus de symptôme, un accompagnement peut tout de même être pertinent. En effet, avant le début de la pandémie, plus de 82% des Canadiens adultes ne respectaient pas les recommandations en termes de pratique d’activité physique, soit 150 minutes par semaine à intensité modérée. C’est donc dire qu’une large part de la population gagnerait à bouger davantage afin de bénéficier de de tous les bienfaits que peut apporter le fait d’être actif physiquement (4).  

À qui ça s’adresse ?

Toute personne ayant contracté la COVID-19. Toutefois, dans les cas suivants, il est important d’obtenir l’accord de votre médecin avant de reprendre l’activité physique (4): 

  • Une hospitalisation fut nécessaire; 
  • Vous avez reçu un diagnostic de myocardite; 
  • Vous avez ressenti des symptômes cardiaques lors de la maladie; 
  • Vous éprouvez des symptômes persistants (respiratoires, gastro-intestinaux ou autres).  

Comment se déroule les rencontres 

Évaluation initiale 

(d’une durée d’environ 1h) 

Lors de la première rencontre, le kinésiologue vous questionnera sur les symptômes que vous avez ressentis ou ressentez encore en lien avec la maladie. Ceux-ci sont importants puisqu’ils aideront à bien doser la reprise des activités. Il discutera également de différents aspects en lien avec l’exercice, par exemple vos objectifs et vos intérêts. Il vous sera également demandé si vous éprouvez des douleurs articulaires.  

Différentes mesures seront prises comme votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque et ce, tant au repos qu’à l’effort. Divers tests (aérobie, musculaires) sont de plus réalisés afin de mieux connaître votre niveau de condition physique et ainsi vous proposer des exercices adaptés. Ces tests pourraient être refaits afin de mesurer l’amélioration de votre condition physique en cours de suivi. 

Suite à l’évaluation initiale, le kinésiologue élabore un plan d’intervention en fonction des intérêts, besoins et objectifs déterminés lors de l’évaluation. Le plan d’intervention peut être ajusté au besoin en fonction de l’évolution de la condition.  

Intervention 

Lors des rencontres subséquentes, le kinésiologue interviendra de façon à vous permettre d’être en mesure d’identifier le niveau d’intensité de ses activités afin que celui-ci soit en mesure d’ajuster ses activités de la vie quotidienne et physiques de façon optimale. Il pourra également vous conseiller tout au long du suivi afin de vous proposer des formes d’activités et d’exercices adéquates en fonction du stade d’évolution de la récupération de la maladie.  

Voici des exemples d’intervention pouvant être réalisées en kinésiologie auprès d’une clientèle ayant eu un diagnostic de COVID-19:  

  • Enseignement sur les bienfaits de l’exercice sur la santé physique; 
  • Enseignement sur l’intensité des activités et la perception d’effort;  
  • Accompagnement dans la reprise graduelle des activités; 
  • Réalisation de différentes formes d’activités physiques en clinique: 
  • Exercices cardiovasculaires (marche, vélo stationnaire, elliptique, step, etc); 
  • Exercices de renforcement musculaires en utilisant différents matériels (poids du corps, élastiques, ballon suisse, poids libres, TRX, etc.); 
  • Exercices de flexibilité 
  • Enseignement d’un programme d’exercices cardiovasculaires et musculaires pouvant être faits à la maison et/ou en salle d’entraînement; 
  • Enseignement sur les différentes habitudes de vie et soutien dans la modification de celles-ci; 
  • Accompagnement dans la détermination des obstacles et de solution à la pratique d’activité physique pouvant se présenter en cours de suivi; 

Ce service est offert dans les cliniques suivantes: 

  • Axo Physio Mailloux 
  • Axo Physio Ancienne-Lorette 
  • Axo Physio Montagne-des-Roches 
  • Axo Physio Notre-Dame-des-Laurentides 
  • Axo Physio Courville 
  • Axo Physio St-Émile 
  • Axo Physio Pont Rouge 
  • Axo Physio Val-Bélair 
  • Axo Physio St-Romuald  

VOUS POUVEZ AUSSI JOINDRE UN GROUPE DE FORMATION SUR 6 SEMAINE ( offert en présentiel ou en ligne)

Offert à la clinique Axo Physio Mailloux par une kinésiologue et une ergothérapeute

Suivre le lien sur cours de groupe sur la covid longue pour plus d’information.

Sources:  

  1. Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS). COVID-19 et signes et symptômes physiques ou psychologiques persistants (COVID longue). Québec, Qc : INESSS; 2021. 95 p.  
  2.  Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches. (2021, mars). Pour une reprise sécuritaire de vos activités. https://www.cisssca.com/clients/CISSSCA/CISSS/COVID-19/Guide_activit%C3%A9s_post-covid_final2.pdf  
  3.  American College of Sports Medicine. (2010). ACSM’s Resource Manual for Guidelines for Exercise Testing and Prescription (6e édition). Lippincott Williams & Wilkins. 
  4. Juneau, Dr M. (2021, 25 avril). Retour progressif à l’activité physique après avoir eu la COVID-19. L’observatoire de la prévention de l’Institut de Cardiologie de Montréal. https://observatoireprevention.org/2021/04/25/retour-progressif-a-lactivite-physique-apres-avoir-eu-la-covid-19/